La revue NETCOM

Henry Bakis (collection personnelle, 2007. CC BY-NC-ND)

La revue NETCOM (Networks and Communication Studies), est une revue créée en 1987 par le professeur Henry Bakis. Les articles sont publiés en français ou en anglais. Tous les articles depuis l’origine sont proposés en libre accès ou accès fremium, via les portails Revues.org et Persée.

Cette revue multidisciplinaire (géographie, sciences de l’information et de la communication, urbanisme, aménagement, sociologie, histoire, économie, sciences politiques) a toujours eu le souci de rester ouverte à tous les courants de la recherche: la variété des sujets abordés depuis l’origine en témoigne.  La revue NETCOM qui bénéficie d’une réputation internationale est publiée sous les auspices de l’Union Géographique Internationale (UGI) depuis son premier numéro paru en janvier 1987. Sans interruption depuis cette date, elle a permis de publier dans le cadre de son projet pratiquement tous les principaux auteurs significatifs de ce champ de recherche, parfois à plusieurs reprises. Les terrains sont aussi bien français qu’ internationaux sous couvert de plusieurs plusieurs numéros thématiques.

La revue a d’abord été créée dans le cadre du Centre National d’Etude des Télécommunications (Issy-les-Moulineaux)  qui apporta un soutien jusqu’en 1996.

Dès l’origine, elle a été publiée sous les auspices du Comité National Français de Géographie et de l’Union Géographique Internationale.  Elle a été rattachée à partir de 1996 au groupe d’Etude GERT de l’Université de Montpellier III (dans le cadre des UMRs ESPACE puis ART-Dev), groupe d’étude réunissant les chercheurs et doctorants travaillant avec Henry Bakis  au croisement entre réseaux de communication, usages et territoires.

L’association est transférée à l’Université du Havre en 2016, Philippe Vidal, Maître de conférences en Géographie-aménagement à l’UMR IDEES assurant la co-direction de la revue.

Le contenu est articulé autour de rubriques variées :

– thèmes (« économie de l’immatériel », « incidences spatiales, économiques, sociales, politiques et culturelles des technologies de l’information », « logistique », « médias et communication », « mobilité spatiale », « perspectives des téléactivités et du télétravail », « postes et messageries »,  « réseaux de télécommunications », « recompositions territoriales », « réseaux sociaux », « réseaux d’infrastructures », « systèmes d’informations géographiques »; « transports de biens, de personnes et d’informations »…);
– types d’espaces analysés (cyberespace, espace virtuel, urbain, rural, littoral, insulaire,  etc.);
– exemples pris dans le monde entier ou dans des organisations variées (entreprises, administrations, municipalités et collectivités régionales, Etats, etc…)
– par ailleurs, la revue présente des analyses, compte rendus (ouvrages, thèses, colloques), ainsi qu’une bibliographie complète du champ assurée par Sabrina Mommolin (CIRTAI, UMR Idées).

La revue est toujours proposée aujourd’hui en version imprimée. L’adhésion à cette formule est une forme de soutien importante pour l’équipe de bénévoles qui fait depuis 30 ans vivre cette publication.

Page en construction